ACHAT : les choses à faire AVANT de vous lancer !




Vous avez décidé d’acheter - et nous vous en félicitons - mais vous ne savez pas par où commencer. C’est votre premier achat et vous avez peur de vous planter, d’acheter trop cher, de passer à côté de défauts que vous n’auriez pas vu ou de sous-estimer la charge ou le montant des travaux.


Que faut-il faire avant, pendant et après la visite d’un bien que l’on vise à l’achat ? Quels sont les points importants à ne pas négliger ? On vous dit tout mais avant : prenez le temps de souffler ! Bien accompagné, acheter ce n’est que du bonheur !


1. LE NERF DE LA GUERRE : L’ARGENT


  • DEFINISSEZ VOTRE BUDGET

À ce stade, nul besoin de solliciter votre banque ou votre courtier. Il vous incombe de connaîtrevotre capacité d’emprunt avant de vous lancer dans les visites. Cela vous fera gagner en crédibilité auprès des organismes prêteurs par la suite ;)


Aujourd’hui la règle est claire (enfin, pas tant que ça…il existe des exceptions notamment pour les investisseurs ou les gros portefeuilles mais nous y consacrerons un article très prochainement !) :



Votre taux d’effort ne peut pas excéder 35% de vos revenus (assurance comprise) avec une durée de maturation de 25 ans maximum.


À vos calculettes : pour ne pas se mettre dans le rouge, il vous faut maintenant évaluer toutes les charges qui entourent l’achat immobilier afin d’être en capacité d’assumer le remboursement du crédit immobilier:


  • les frais de mutation (ou frais de notaire)

  • les éventuels travaux a réaliser dans le futur bien

  • le paiement des charges foncières, taxe d’habitation, etc

  • sans omettre celles de la vie courante ainsi que des nouveaux projets éventuels.


  • ASSAINISSEZ VOS COMPTES

À partir de maintenant (3 mois min, 6 mois idéalement avant de souscrire à un prêt) il faut faire le ménage sur vos comptes : pas de découvert, pas de prêt à la consommation, de paiement en plusieurs fois, bref gérer vos comptes en bon élève !


Cela vous permettra certainement de faire des économies et ça tombe bien : vous allez en avoir besoin ! Il faut que vous puissiez financer une partie du bien; cela rassure les banques et permet enoutre de réduire les frais bancaires.


On vous conseille de vous constituer un apport minimum de 10% ce qui correspond généralement aux frais de mutation + éventuels frais de dossier, caution, etc.



2. LE TEMPS DES QUESTIONS EXISTENTIELLES


Maintenant que vous avez purgé vos comptes et que vous vous êtes constitué un bas de laine, vient le temps béni des questions existentielles ;) Passage obligée, ce temps d’échange et de consensus en couple ou en famille, est indispensable pour définir votre cahier des charges: les points INDI-SPENSABLES et les petits bonus. En vrac, voici les questions qu’il faut vous poser :


  • Est ce le bon moment d’acheter: votre situation financière le permet-elle ? allez-vous avoir de nouvelles opportunités professionnelles prochainement (mutation, augmentation salariale) ? Le marché immobilier est-il tendu ?

  • Où / comment vous voyez vous dans 6 ans ? On dit communément qu’il faut 6 ans pour amortir un projet immobilier (pour un bien d’habitation, en moyenne). Si vous pensez que votre situation est amenée à changer drastiquement dans les prochaines années, prenez ça en compte dans vos choix.

  • Définissez votre secteur de recherche en fonction de votre travail, des écoles, activités, etc.

  • Vos critères non négociables : nombre de chambre, superficie habitable min, superficie

  • Et ceux qui pourront être ajustés en fonction du bien ;)


3. VOUS ÊTES PRÊTS : LANCEZ-VOUS !


Aujourd’hui nous sommes sur un marché de vendeurs ce qui signifie que les acquéreurs sont plusnombreux que les biens en vente sur de nombreux secteurs.


Les biens attractifs partent rapidement, il faut donc être réactif !


Nos conseils:


  • Informez vous sur le marché immobilier

  • Regardez les annonces régulièrement (quotidiennement sur les secteurs très tendus)

  • Activez des alertes sur les sites d’annonces immobilières en précisant votre critères

  • Faites part de votre recherche aux agences immobilières de proximité

  • Si un bien a retenu votre attention, ne tardez pas à prendre contact avec le vendeur et à planifier une visite !


9 vues0 commentaire